" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

jeudi 30 avril 2009

L'atelier et le magasin du Balloir ferment leurs portes


Dring ! Coup de fil à 08h45. C. m’annonce que non seulement ce n’était pas la peine de venir au Balloir ce vendredi 1 mai ( cela je le savais ) mais dorénavant tous les autres vendredis : l’atelier et le magasin de seconde main du Balloir ferment ses portes.
Illico presto, je prends mes cliques et mes claques et hop direction rue Gravioulle. Je rencontre quelques unes de mes collègues, aussi abasourdies que môa. Seules Claudine, Oliva et Cathy resteront mais en tant que techniciennes de surface. Les bénévoles, elles, sont priées d’aller voir ailleurs ( c’est c’là ! ). Motifs : par décret, il est interdit qu’il y ait tout commerce dans une maison de retraite et la direction a tranché.
Je suis effaré ! Attends toua ! Un magasin de seconde main ? Il y a quand même pire que cela comme faute sociale , non …
Sans compter que :
- Des travailleurs perdent leurs emplois ( on les en a aurait averti seulement ce lundi ) ce qui est furieusement fair play, isn’t …
- Des bénévoles sont jetés de leurs occupations du jour au lendemain sans aucune info préalable. Quand on sait l’importance, pour bon nombre d’entre eux, de cette occupation dans la vie quotidienne, ou dans la reconstruction d’un tissu, d’un lien social, on ne peut être qu’effondré … et révolté. Et quand on sait qu’il faut pas mal de temps pour pouvoir se réintégrer ailleurs, surtout après une gifle aussi cinglante. Sans compter les amitiés qui se sont crées après de nombreuses années, ( parfois plus de 5 ans ) et qui vont s’étioler ou disparaître.
Merci !
- Les habitants du quartier et de Liège sont privés de magasin de proximité où ils pouvaient trouver des vêtements à prix raisonnables , sans compter les contacts sociaux
- Il y a mieux comme service d’ »intégration » pour les résidents car ils venaient de temps en temps discuter avec nous …
La politesse de nous informer un tant soit peu aurait été la bienvenue mais c’est apparemment déjà trop demander.
Merci ! Je retiens la leçon !
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++ >>>>>
Mercredi 13 mai : réunion d’informations des membres de l’atelier et du magasin.
Très peu convaincu, autant le dire de suite. Bon j’ai pas tout bien compris, je suis assez nouveau ( 2 ans ) et ne connais pas tous les enjeux en cours, n’ai pas non plus toutes les cartes en mains. Attends, toua ! …

Juste deux ou trois trucs :
- On ne parle plus de ce fameux décret mais d’une fermeture programmée pour des motifs qui m’échappent vraiment…
- On déplace l’atelier, le matériel, oh oui, mais pas le personnel, les bénévoles … ( du déjà vu ! )
- -« Le magasin nous a coûté de l’argent «
Nous sommes dans une banque ? Dans une multinationale ?
- L’on privilégie les « relations intergénérationnelles « ? Bingo ! Le Grand mot est lâché !
- Cqfd ! ( ce qu’il fallait démontrer ) . Tu me la copieras celle-là, tiens !

mercredi 22 avril 2009

Vidéos de Luxembourg-Ville et de Anvers

Un rapide survol d'une partie de la ville de Luxembourg .
D'autres vidéos suivront ...




video


Anvers et son tunnel sous l'Escaut


video

Escapade à Antwerpen






La magnifique salle des pas perdus de Antwerpen Sation












Un café relouqué mais la grande horloge a été conservée !

















La flèche de la Kathedraal













De Kasteel où vous pourrez apprécier un musée de la marine et de la pêcherie en Escaut











Elles rivalisent de grandiloquence : la cathédrale et la tour de la KBC bank.
Pour éviter toute funeste chamaillerie, nous les séparerons par un arbre d'avril






Lîdge, c’est bien , très bien, archi-bien même !
A condition d’en sortir de temps en temps … On apprécie encore mieux son bien de chez soi,
amon nos aut’ !!!
Evasion en terre flamande même. Attends, toua : il faut vivre dangereusement ! ( c’est pour rire ! ).
J’en garde de précieux souvenirs en compagnie de ma pote
DanôkôMioumm !
Depuis des années, j’effectue imperturbablement le même trajet.
La gare, son café à la grande horloge, de
Meir ( style Rue Neuve de Bruxelles mais en plus mieux … ), de Kathedraal, De Schelde ( L’Escaut ) et puis, cerise sur le gâteau, passer dans le tunnel piétonnier pour z’yeuter la métropole de l’autre côté de la rive. Mioum !

En bonus, un happening à la gare ici :

http://streaming.vtm.be/VTM/opzoeknaarmaria/Video/STUNT_MARIA_FINAL_EXPORT.wmv

lundi 13 avril 2009

Texte délicieux ( suite )


« Adieu Camille, retourne à ton couvent, et lorsqu'on te fera de ces récits hideux qui t'on empoisonnée, réponds ce que je vais te dire : Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le monde n'est qu'un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c'est l'union de ces deux êtres si imparfaits et si affreux. On est souvent trompé en amour souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière, et on se dit : J'ai souffert souvent, je me suis trompé quelques fois : mais j'ai aimé. C'est moi qui ai vécu et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui. »

On ne badine pas avec l'amour (acte 2 scène V)Alfred de Musset (1810-1857)

dimanche 12 avril 2009

Ma première vidéo

video

Ah ! je suis content !!!

Pardonnez la qualité mais parvenir à publier sur ce blog une vidéo relève de la haute voltige ( nan, en fait c'est facile ! Attends, toua ! ).

Donc , je vais pouvoir insérer non seulement du texte, des photos mais également des vidéos et des audios, mp3.

Minga, tî ! Le super pied !

Vidéo filmée l'année dernière lors d'une de mes nombreuses balades sur les coteaux de la citadelle, ici , rue de du Baneux.

vendredi 10 avril 2009

Mes lectures d'avril 2009, " Paris, Armand Bachelier " et " Amélie Nothomb : " Ni d'Eve, ni d'Adam "





La Rtbf a connu des voix. On se souviendra longtemps encore de celles de Armand Bachelier, de Luc Varenne, …
Armand Bachelier, cet espèce d’ours mal-léché ( et ce n’est pas péjoratif mais physique uniquement, nous dirons donc plutôt : gros nounours ) a « sévi « sur les ondes dans les années ’70 et ’80. Ses billets parisiens valaient leur pesant de cacahuètes. On aime ou on détestera ( ? ) le style.
Peu après son décès début des ’80, la Rtbf publia un livre qui n’est plus dans ses tiroirs actuellement. Il comporte trois particularités.
D’abord les écrits du Boss. On appréciera sa verve, son intelligence , comme on dit, ses moqueries, son cynisme. Il a mis tout son talent pour se payer la tronche et se moquer, gentiment ( ? ) des personnes ou des situations qu’il détestait et à mettre sur un pied d’estalle ceux qu’il admirait.
En vrac : les gens, les grands de ce monde, les procès, les drames et … Eddy Merckx
Ensuite, le bouquin est agrémenté de ses manuscrits revus et corrigés. On étudiera les passages supprimés et par quoi ils ont été remplacés. Très intéressant !
Et cerise sur le gâteau, vous pourrez y retrouver une cassette audio d’une heure et demi ( oui, je sais , je vous cause de l’âge de la pierre ) qui vous rappellera sa voix, son ton particulier. Une voix monocorde ou « chantante «, c’est selon, souvent moqueuse, et une plume acerbe qui en font un personnage tout a fait singulier et savoureux.
Merci, l’Artiste !
Pour ma petite histoire : j’ai acquis cet ouvrage sur Ebay ( mais je l’avais déjà mais laissé au 11 rue de la Gare lors du déménagement vers Lîdge ) et me suis empressé de transférer la K7 sur CD.

----------------------------------------------------------
Retrouvons sa voix en audio et même en vidéo :

-  Marguerite Yourcenar élue à l’Académie Française, reportage d'Armand Bachelier :

- Armand avec Luc Varenne :

-  Première victoire d’Eddy Merckx avec Luc Varenne et Armand Bachelier :

-  Bachelier et Eddy Merckx :

- Bachelier introduit Robert Wangermée :

- Tintin , Hergé et Armand :



























                                                du journal " La Meuse " en date du














Amélie Nothomb : " Ni d'Êve, ni d'Adam "









Une jolie histoire d’amour – oh, pardon ! d’amitié – made in Japan . Si vous voulez savoir des « chôses « sur les sushis, l’okonomiyaki, ce qu’est le « koi », si Stendhal est bien un aïeul des Nothomb’s , en quoi consistent les conversationneurs, quel effet cela fait d’être belge de par le vaste monde, et puis tout sur le mont Fuji, ne cherchez plus c’est ici que vous le trouverez …
Se lit avec délectation et peut vous mettre en transe …
Mais la magie des extravagances améliennes s’atténuent encore une fois dans cet opus qui souvent, ressemble curieusement à un excellent carnet de voyage

jeudi 9 avril 2009

Mes chansons françaises préférées : " Mon amie la rose " et " Tu me dois rien "

Nous avons tous et toutes nos coups de coeur. Ils peuvent fluctuer selon les moments et pourtant certains demeurent, imperturbablement, à travers les époques de nos vies.
Françoise Hardy avec cette chanson himalayesque : " Mon amie la rose ".
On peut difficilement faire mieux, en paroles ... Oufti !
Un visage quasi parfait, une silhouette de rêve, une voix envoûtante, ... ( à mon avis, j'ai une touche ! )

Et c'est ici :

http://www.lastfm.fr/music/Fran%C3%A7oise+Hardy/+videos/+1--x0xua8WLCs


Stephan Eicher et cette chanson un peu bateau, soit, mais qui me botte si souvent ( les bottes sont faites pour marcher ... )
" Tu me dois rien ! " et taqua voir ici :

http://www.youtube.com/watch?v=_Z1MbR8RVBc

Alléïe : un bonus. Entrons un moment dans le grand monde du show - bizzzzzzzzz.
" J'irai cracher sur vos tombeaux ! " qu'elle chante la Mylène. Ben tiens donc !!!!
Pour le plaisir d'être encore un vieil adolescent attardé, c'est ici :

http://www.dailymotion.com/relevance/search/+farmer%2C+rever/video/x4nibj_mylene-farmer-quotreverquot_blog

mardi 7 avril 2009

Intantanés de ma vie liégeoise



Ma voisine de palier vient de fêter ses 89 printemps. Elle vit dans un coquet appartement avec son chat . Sa fille et ses multiples petits enfants viennent quotidiennement lui rendre visite. Elle est dotée d’une étonnante santé, et à part des p’tits mèhins de temps à autre, elle reste de bonne humeur et philosophe. Quand sa femme d’ouvrage vient nettoyer, quén ambiance, tî ! Et ça papotte, sans médire. Enfin, je ne suis pas dans le secret de ces déesses…
Tiens ! Cela fait au moins que je n’ai plus rencontré Frédérico, un jeune gars qui fait la manche dans le quartier. Note que son père vient de décéder. C’est un p’tit malin, le Frédérico ; il a bien le tour. Je me dis que je vais lui donner 70 ou 95 cents et puis il m’embobine tellement qu’il empoche pas loin de 5 euros. Bah ! Après nous les mouches , et comme on dit dans mon pays natal : tout le monde doit vivre !
Le petit train en sculpture de la place Notger continue son p’tit bonhomme de chemin. Il a été créé par des étudiants en architecture de Saint-Luc. Il était pimpant, l’année dernière. A c’t’heure, il lui manque des plumes, est tout maigrichon, comme laissé à l’abandon. On ne semble plus s’en occuper et c’est bien dommage : l’idée était excellente pourtant. Ouais, on est bien à Lîdge ! Va comme je te pousse ! Le parterre de fleur, sur la même place est , lui, merveilleux et bien entretenu. Cela change et fait plaisir.
Au « Cheval blanc « , je me suis fait remonté les bretelles par la patronne. Faut dire que des côs, j’exagère. « Tiens ! « que je dis, « Le Standard et Anderlecht sont premiers ex-æquo ! « . « Quoi « ,qu’elle fait la supporteresse des Rouches. « Vous allez encore me faire bisquer ? Méchant que vous êtes ! « . Faut dire que le dernier coup j’avais eu l’audace de dire que , si le Standard était en tête, le championnat était encore loin d’être terminé ( comprenez : c’est un coup de bol ). Faudra que je modère mes propos… Môa qui adore tant faire mousser mes d’jins ! Gloups !
Ne pas manquer de saluer le paon du Boulevard Piercot. Note que c'est p'têt le coq liégeois. Ah ! Qu'est-ce qu'il est beau ! Mérite des clignettes, c'ui-là !
Midi sonne aux clochers de l’église Saint-Jacques et de la Cathédrale : c’est l’heure. J’ai rencard avec Gri-Gri, mon amie liégeoise. Nous allons dîner « à « Vole au dessus « . Deux heures en tête à tête, un sublime régal à tous point de vue. Puis, torate, nous nous retrouverons, tapis dans un café de la place, en trio, celui des « Confrères-Lumière « ( excusez du pneu ! ). Après les bla-blas, les immanquables rires hebdomadaires, elle nous lira un chapitre de « L’Ecume de l’Aube « de Roger Leloup, le père de Yoko Tsuno. Aujourd’hui, j’enregistrerai sa douce voix sur un appareil à K7 philps, trouvé à 5 euros à l’atelier du Balloir … Oui, un vrai moment de privilégié ! Mioum !

jeudi 2 avril 2009

Amélie-San 2


Ca y est : je suis grand oncle, grand tonton !
Amélie-San 2 est apparue chez Carole et Sylvain !
Je souhaite, à ce chérubin, une foultitude de grands et petits bonheurs !
Si-si, vous pouvez cliquer sur l'image, ya pas sacrilège !
J'en profite pour saluer , en vrac, mes sisters :
Rose, Thérèse, Françoise.
Et mes neveux et nièces :
Carole, Gilles, Julia et Vincent.