" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

mardi 31 mai 2016

Luc Baba : " Elephant Island "




L’action se déroule à Liège durant la première guerre mondiale
Louis Daubée est un gosse des rues du Thiers-à-Liège. Son père vient d’être tué sur le front de l’Yser. Sa mère, complètement dépassée, va confier son jeune fils à l’orphelinat du Verbois tandis que sa sœur aînée ira à Sainte-Barbe.

Effectivement, outre la déchéance morale, la vie, dans ces institutions ne devait pas être rose tous les jours …


Extrait :

- Ici, c’est mieux, et on a reçu des choses nouvelles. Par exemple, on ne boit plus tous dans le même bol, mais chacun dans une tasse en aluminium. Et aussi, on se lave les pieds plus souvent : deux fois par semaine (…). On pourra aussi se laver les cheveux plusieurs fois cette année, avec un gros savon, et on a une petit bout de tarte un jour sur onze parce qu’il y a onze tables, et c’est chaque table à son tour. Quand le dessert c’est un petit bout de chocolat, c’est pour tout le monde, mais les grandes le volent parce qu’elles ont encore faim. Ou bien on a deux morceaux de sucre et on laisse fondre dans un verre. Les débiles, elles reçoivent un œuf par semaine. Alors mon amie Jeanne a dit : «  Moi, je suis débile aussi, j’en veux un, d’œuf. » On a toutes ri dans nos chemises mais pour apprendre à ne pas réclamer, elle n’aura plus de dessert. Moi, je lui ai donné un de mes sucres. (…)

                                                                                       Rose

vendredi 27 mai 2016

Guy Delhasse : " Promenades littéraires au pays de Liège "



Ça fait déjà un sacré bail que Guy Delhasse, «  le gardien de buts de la littérature liégeoise », organise des promenades littéraires dans notre bonne ville. Les éditions Luc Pire lui ont permis de mettre tout cela noir sur blanc. Dix chapitres dont cinq à Liège ( le Carré, en Férontrée, en Outremeuse, aux Carmes et Saint-Paul, à vélo) et également à Huy, Spa, Stavelot, Chaudfontaine et Verviers. Un sacré beau programme où il y a à voir et apprendre.
Il est toujours extrêmement périlleux (casse-gueule même) de citer des noms car on en oublie toujours – sorry ! – mais allons-y quand même, hardi !, voici quelques grosses pointures dont l’auteur nous cause dans son ouvrage ; en vrac : , Simenon, Steeman, René Henoumont, Jean Jour,  Robert Ruwet, Bernard Gheur, Daniel Charneux, André-Joseph Dubois, Luc Baba, Agnès Dumont, André-Pierre Diriken, Maxime Rapaille, Christine Aventin, et last but not least, Guy Delhasse lui-même, etc.,etc …
A la fin de chaque chapitre, vous trouverez une intéressante liste d’écrivains et de romans qui  parlent ou évoquent tel ou tel lieu de Liège.

Petite remarque à Guy : lors de ton périple à vélo, tu aurais pu, rapidos, pousser une petite pointe vers le quartier Sainte-Marguerite, ne fut-ce que pour avoir l’occasion de citer un des grands écrivains liégeois : Marc Pirlet. (fermons la parenthèse.)

Un sacré bottin de  plumes principautaires dont certains restent, pour ma part, à découvrir … A recommander !



Extrait :

-  En face, la silhouette de Saint-Jacques, belle demeure de Dieu eu demeurant, et très vite à main gauche, une longue, une très longue ligne droite, comme les urbanistes en ont tracé, dans cette ville pourtant réputée pour n’être qu’une cuvette mouillée par les colères du fleuve. Prosper s’occupe des Clarisses, encore de béguines. Décidément, les béguines sont reines ici. «  Ce qui rend très rectiligne cette rue, s’écrie Prosper, c’est cette espèce de coulée continue qu’est le bâtiment de l’Athénée. » Il était vieux et désuet, l’ancien bâtiment, mais il avait de la classe et surtout des fonds de culottes littéraires : Jean Servais, romancier et professeur, Marcel Thiry, romancier et professeur, René Henoumont, romancier et élève, Jacques Izoard, poète, Christine Aventin, romancière et élève … »

mardi 24 mai 2016

Charles Houard nous a quittés


                                                             En 1971 au collège Saint-Roch à Ferrières,
                                                         notre ami Charles Houard brillait déjà par son éloquence



                                           Les latines-grecques et scientifiques, en 1969 ( sauf erreur)

                                      Charles est le quatrième au deuxième rang à partir de la droite

Ouch ! Ouch ! et ouch !

Mathieur Bonten et Robert Roland m'informent que notre ami Charles Houard est décédé ce 24 mai 2016. Il souffrait d'un cancer du pancréas


Décès du diplomate durbuysien Charles Houard




°°°°°°°°°°°°°°°°

Une vidéo récente à propos d'une école belge au Maroc




Décès du diplomate durbuysien Charles Houard
© Wallonie Bruxelles International  794 fois
Publié à 15h39

DURBUY POLITIQUE

On a appris ce mardi le décès du durbuysien Charles Houard, délégué de la Fédération Wallonie-Bruxelles à Rabat. Il avait 63 ans.

Le CDH lui rend hommage et décrit "un grand travailleur, curieux, passionné, Charles Houard ne camouflait pas ses convictions humanistes, servant avant tout l’intérêt général".
Né à Bomal, dans l’entité de Durbuy, Charles Houard est l’un des pionniers de la diplomatie francophone de notre pays. Il a participé, en 1982, à la création du Commissariat général aux Relations internationales de la Communauté française avant d’en devenir directeur-général adjoint. Il a représenté la Communauté française à Dakar, Tunis, Paris, Québec puis Rabat.
Charles Houard fut élu conseiller communal dès 1977 et devint échevin de Durbuy en 1983. Il fut encore conseiller communal de 2000 à 2004.
Par la voix de son président Benoit Lutgen, le CDH présente "ses sincères condoléances à sa femme et à ses enfants".






°°°°°°°°°°°°°



    « Tout le monde veut vivre au sommet de la montagne, sans soupçonner que le vrai bonheur est dans la manière de gravir la pente. »

    Gabriel Garcia Marquez
    Monsieur
    Charles HOUARD
    Epoux de Madame Marie-Christine PÂQUES
    Né à Bomal-sur-Ourthe, le 8 octobre 1953 et décédé à l’hôpital universitaire de Saint-Luc, le 24 mai 2016.
    Vous en font part,
    Marie-Christine PÂQUES
    son épouse ;
    Marie, Raphaël et Aurélien
    Benoît et Bertille
    Françoise, Olivier et Zoé
    Gilles et Anne
    Denis
    ses enfants et petits-enfants ;
    Sa belle-maman
    Ses frères, soeurs, beaux-frères, belles-soeurs, neveux et nièces
    Les familles HOUARD-PÂQUES et apparentées
    La cérémonie religieuse, suivie de l’inhumation aura lieu en l’église de l’Immaculée Conception de BOMAL s/O, le vendredi 27 mai 2016 à 10 heures 30.
    Le défunt repose à son domicile, Route de Tohogne, 10 à 6941 BOMAL s/O, où les visites sont souhaitées de 16 à 20 heures.
    Veillée de prières, ce jeudi 26 mai 2016 à 20 heures.
    Le jour des funérailles, réunion à l’église.
    Cet avis tient lieu de faire-part.
    En lieu et place de fleurs, vous pouvez faire un don pour soutenir un projet de développement sur le compte BE51 792-5054486-62 avec la mention « En souvenir de Charles HOUARD »
    Vos condoléances sur www.enaos.net
    Code d’accès : 304-20160524

    samedi 21 mai 2016

    Liège en 1953

    Liège en 1953




                                              Place Saint-Lambert en 1953


                                              Stade de Rocourt en 1953



    - « La Meuse », samedi 17 janvier 1953
    Camionnette du journal «  La Meuse »



    - «  La Meuse », 11 janvier 1953
    Concert à l’usine



    - «  La Meuse », 27 février 1953
    Le bal des enfants à l’Eden






    - «  Mercredi 25 février 1953
    Joseph Duysinx, le père de «  Cuzin Bèbert » a été reçu par «  La Meuse »



    -  Lundi 16 mars 1953
    Le kiosque place de la République française





    -  Jeudi 19 mars 1953
    Réclames « Peugeot » et « Feu de Camp »




    - Lundi 4 mai 1953
    Chevauchée fantastique de De Hertog dans Liège-Bastogne-Liège




    -  Lundi 11 mai 1953
    4 millions de voyageurs ont utilisé en 1952 la gare routière de la Sauvenière


                                                     F.C. Liégeois en 1953




    - Lundi 11 mai 1953
    R.F.C. Liège, champion !




    - Lundi 30 mai 1953
    L’église orthodoxe de la rue du Laveu






    - Jeudi 25 juin 1953
    Un curé plongeur et sportif, l’abbé Simon du quartier St-Léonard




    -  Lundi 6 juillet 1953
    Le tour du Cinquantenaire au début du boulevard de la Sauvenière




    -  Lundi 13 juillet 1953
    Vue plongeante de la longue rue de Herve



    - Jeudi 16 juillet 1953
    « Autour du perron » de Dieudonné Boverie : l’assistance publique en 1840 et en 1953




    -  Mardi 18 août 1953
    La «  Cage aux Lions » en Outremeuse lors des fêtes du 15 août




    -  Mercredi 9 septembre 1953
    Arc de Triomphe place St-Lambert en face du Grand Bazar




    -  Jeudi 10 septembre 1953
    Journée du livre de l’écrivain liégeois







    -  Vendredi 18 septembre 1953
    Une pils Piedboeuf dès potron-minet




    -  Vendredi 23 octobre 1953
    Saint-Nicolas au pont d’Avroy




    - Vendredi 19 décembre 1953
    A deux pas du Perron, les Caves Mosanes, en Hors-Château au n°30




    -  Lundi 21 décembre 1953
    L’équipe de  « La Flamme » était au bal des «  Colibris »







    -  Mercredi 22 décembre 1953
    A l’initiative de «  La Meuse », avec le concours de chasseurs liégeois et des chefs-coq du «  Vatel Club », un millier de jeunes et de vieux, ignorant les joies du réveillon en famille, auront leur civet de Noël




    - Samedi 25 décembre 1953
    Noël fête les humbles




    -  Mardi 29 décembre 1953
    Marcel Habran à rouvert son café-brasserie «  Au Catch », place St-Pholien






    Et tout particulièrement dans le quartier Sainte-Marguerite


    - «  La Meuse », mardi 5 janvier 1953
    Le nouveau vitrail de l’église Sainte-Croix



    - «  La Meuse », jeudi 5 mars 1953
    Goffin-Bovy, première communion



    - «  La Meuse », mercredi 18 mars 1953
    Le concert à l’usine à l’institut St-Laurent



    - Jeudi 19 mars 1953
    Réclame Priba, 75 rue Saint-Séverin



    -  Mardi 31 mars 1953
    « Légia films » et Asta Productions », au 38 rue de Waroux



    - Vendredi 24 avril 1953
    Crash au croisement des rues Bidaut et Hullos





    -  Jeudi 7 mai 1953
    De Sainte-Marguerite à Outremeuse, une journée liégeoise avec Eugène Ysaye




    -  Mardi 19 mai 1953
    Promenade pour 250 vieux




    -  Mai 1953
    Denise et Jeanine, les deux filles du général Bertrand convolent en juste noce








    -  Samedi 18 juillet 1953
    Les habitants du secteur Bas-Rhieux – Hesbaye- Légia –Sainte-Marguerite en ont assez de voir leurs caves inondés dix fois en vingt-cinq jours




    - Lundi 24 août 1953
    Le paradis des gosses qui ne vont pas en vacances ( dans la boucle du boulevard César Thomson)




    -  21 septembre 1953
    Beau linge chez Goffin-Bovy






    - Lundi 28 septembre 1953
    Les commerces de la rue Haute-Sauvenière, St-Hubert et St-Séverin bradent avec bonne humeur




    - Vendredi 11 octobre 1953
    Réclame Priba




    - Vendredi 4 décembre 1953
    Rue de Hesbaye à Liège, une auto tue une vieille dame et blesse grièvement un cantonnier




    - Jeudi 5 décembre 1953
    Les Art Ménagers place de l’église Sainte-Marguerite




    -  Mardi 8 décembre 1953
    St-Nicolas auprès des 450 écoliers de Naniot et Xhovémont




    -  Mardi 22 décembre 1953
    Du neuf et du chic rue St-Hubert chez Toudam




    -  Mercredi 23 décembre 1953
    Du nouveau aux «  Bains de l’Ouest »




    -  Décembre 1953
    Noël des vieux du quartier de l’Ouest

    Merci au journal «  La Meuse » ! ! !
    Merci à ses journalistes anonymes ! ! !
    Merci à la bibliothèque Albertine de Bruxelles ! ! !